Quel type de cuir choisir pour mon sac à main: L’origine du Cuir

Cuir sac à main : quelle est son origine ? 

La peau se compose de trois parties essentielles.

La matière première animale, la peau, donne au cuir son caractère naturel et authentique. Les peaux des mammifères sont les plus utilisées. Les autres plus rares (poissons, reptiles, oiseaux) sont réservées à la fabrication d’articles de luxe. Ce qui n’est pas le cas des cuir que nous traitons chez STALRIC.


La diversité des animaux et la multiplicité des opérations de tannages donnent à la peau des propriétés si variées qu’elle finit par se prêter à la fabrication d’articles aussi différents que des semelles de chaussures ou des vêtements extrêmes souples.


A l’état brut, la peau est un matériau souple et putrescible, c’est-à-dire très riche en eau, qui ne peut être conservé sans traitement. Pour éviter sa putréfaction, elle est déshydratée ou salée.
Toutes les peaux n’ont pas la même structure. Elles diffèrent selon la race des animaux, des régions et des conditions d’élevage.
Les parasites ou cicatrices des peaux brutes se répercutent sur la qualité de l’aspect du cuir de votre sac à main.

Comment reconnaitre les différentes parties de la peau d'un cuir ?

Chez les mammifères on distingue trois parties principales :

  1. Le Collet dont la surface est ridée

  2. Le Croupon correspond à la meilleur partie du cuir fini

  3. Les Flancs donneront un cuir plus lâche, moins régulier

  4. La fleur, partie superficielle de la peau (côté poils), est la matière première de tous les objets exigeant robustesse et résistance à l’usure. Celle des gros bovins est particulièrement utilisée pour la reliure, la fabrication de ceintures ou de garnitures de meubles ; celle de petits bovins convient très bien à la fabrication de mocassins.

  5. La Croûte, partie intérieure (côté chair), moins noble doit subir divers traitements avant de servir pour des cuirs laqués, des doublures ou certains articles spéciaux.